Dernière actualisation:
27-05-2023

Crise d'azote et manifestations des agriculteurs, Pays-Bas

Les agriculteurs néerlandais se sont fortement mobilisés contre les réformes vertes promulguées par le gouvernement visant à réduire les niveaux d'azote. Le Mouvement des citoyens fermiers (BBB) ​​est devenu le principal parti des élections provinciales de 2023.



Description:

Depuis des années, le gouvernement néerlandais soutient l'industrie agraire pour promouvoir la croissance économique, qui a fait le détriment de l'environnement naturel [1]. Ces politiques ont permis aux Pays-Bas de se transformer en l'un des principaux exportateurs mondiaux de produits agricoles [2], mais du comptoir, l'équilibre de l'azote du pays est le deuxième plus grand en Europe [3]. Avec des émissions élevées des secteurs agraires, de construction et de transport [4], les Pays-Bas sont l'émetteur d'azote le plus élevé d'Europe par hectare [5]. Des concentrations élevées de composés d'azote à composés d'oxyde d'azote (NOX) et de l'ammoniac (NH3) peuvent endommager la santé humaine et l'environnement par la pollution atmosphérique, la perte de biodiversité et l'acidification des sols [5] [6].

En mai 2019, le Conseil du Nérsan avait été en violation des lois environnementales européennes [7]. Le militant environnemental et président de l'organisation de mobilisation de l'Environment (MOB), Johan Vollebroek, a été particulièrement connu pour sensibiliser à la crise de l'azote [8].

Une pression croissante pour prendre des mesures contre la crise de l'azote a conduit le gouvernement néerlandais à introduire des restrictions fermes, impactant spécifiquement les listes agraires et de la construction. Les règlements sont particulièrement destinés aux agriculteurs des zones Natura 2000 des Pays-Bas, qui représentent un dixième de la masse terrestre du pays et sont au cœur des efforts de protection de la nature des gouvernements [8]. L'implication pratique de la décision est que les nouveaux projets ne peuvent plus facilement obtenir des permis [3]. Pour le secteur de la construction, cette décision est arrivée à un moment particulièrement inconfortable puisque les Pays-Bas traitent simultanément avec une crise du logement.

En 2019, les règlements mis en œuvre par le gouvernement néerlandais ont conduit à une série de manifestations par des agriculteurs néerlandais. Au cours de ces manifestations «agriculteurs», les agriculteurs ont conduit leurs tracteurs sur les autoroutes et à La Haye, où se trouve la Chambre des représentants du comté. Des militants du secteur de la construction se sont rassemblés à La Haye pour protester contre les politiques d'azote du gouvernement, déversant des centaines de mètres cubes de sable sur le terrain sur lequel la démonstration a eu lieu [9].

Une expression populaire de résistance contre les politiques d'azote est devenue la retenue du drapeau national. Les autres formes de protestation documentées comprennent les blocages, le déversement de fumier dans les espaces publics et l'incendie criminel [10]. Divers écologistes et politiciens verts ont reçu des menaces de mort [8] [11].

Les affirmations populaires avancées par les agriculteurs résistant aux réformes vertes indiquent la perte de moyens de subsistance, la dépendance à l'agriculture pour l'approvisionnement en aliments («pas d'agriculteurs, pas de nourriture») et la longue inertie politique vers les émissions de nitrogen. Fin 2019, le parti politique Boerburger Beweging (BBB), qui se traduit par un «mouvement des citoyens fermiers», est né pour défendre les intérêts du secteur agraire [12]. Au cours des élections provinciales de 2023, le BBB est devenu le principal parti de chacune des douze provinces des Pays-Bas [13].

Alors que les agriculteurs résistaient aux efforts du gouvernement pour réduire le secteur agraire, les groupes environnementaux ont appelé à une action plus radicale contre la crise de nitrome. En 2021, les militants de Greenpeace ont grimpé le toit de la Chambre des représentants néerlandaise à La Haye pour exiger une action politique contre la crise de l'azote [14].

Informations essentielles
Nom du conflit:Crise d'azote et manifestations des agriculteurs, Pays-Bas
Pays:Pays-Bas
Précision de l'emplacementBASSE (Niveau national)
Origine du conflit
Type de conflit. 1er niveau:Conflits relatifs à la Terre et à la Biomasse (Fôrets, Agriculture, Zones de Pêche, Gestion du Bétail)
Type de conflit: 2ème niveau:Production agricole intensive (monocultures et de bétail)
Réseaux d'infrastructures de transports
Pesticides toxiques
Pollution provoquée par le transport (déversements, poussière, émissions)
Marchandises spécifiques:Terre
Animaux vivants
Viande
Détails du projet et des acteurs
Détails du projet

- Le gouvernement néerlandais vise une réduction de 50% des émissions d'azote d'ici 2030 [3]

Voir plus
Niveau d'investissement:24 300 000 000 (pour réduire les émissions d'azote d'ici 2030)
Type de populationRurale
Population affectée:30 000 (estimation basée sur le nombre d'employeurs à risque de devenir au chômage) [16]
Début du conflit:29/05/2019
Acteurs gouvernementaux pertinents:- Ministère de l'agriculture, de la nature et de la qualité des aliments
https://www.governg
Organisations pour la justice environnementale (et autres soutiens) et leurs sites internet, s'ils sont disponibles:- Mobilisation pour l'environnement
https://mobilisation.nl/nl/
- Milieudefensie
https://milieudefensie.nl/onderwerp/stikstof-probleem-of-kans
- Paix verte
https://www.greenpeace.org/nl/
Conflit et Mobilisation
IntensitéHAUTE (généralisée, mobilisation de masse, violence, arrestations, etc...)
Niveau de conflitEn REACTION à son exécution (pendant la construction ou l'opération)
Groupes mobilisés:Agriculteurs
Organisations internationales pour la justice environnementale
Gouvernment local/partis politiques
Formes de mobilisation:Blocus
Développement d'un réseau/action collective
Développement de propositions alternatives
Engagement d'ONG nationales et internationales
Militantisme s'appuyant sur les médias/médias alternatifs
Manifestations de rue/protestations
Dommages matériels/incendies criminels
Occupation de bâtiments/espaces publics
Impacts du projet
Impacts EnvironnementauxVisible: Pollution atmosphérique, Perte de biodiversité (animaux sauvages, diversité agro-écologique), Pollution des eaux de surface / Baisse de la qualité (physico-chimique, biologique) des eaux, Pollution ou diminution des eaux souterraines
Impacts sur la santéPotentiel: Exposition à des risques complexes aux conséquences inconnues ou incertaines (radiations, etc...), Autres maladies liées à des facteurs environnementaux, Autres impacts sur la santé
Autres impacts sur la santéNiveaux excessifs d'azote
Impacts socio-économiquesVisible: Manque de sécurité de l'emploi, absentéisme au travail, licenciements, chômage, Perte des moyens de subsistence
Potentiel: Autres impacts socio-économiques
Résultats
Statut du ProjetProposé (phase de prospection)
Résultats / réponses au conflit:Compensation
Nouvelle législation
Développement d’alternatives:Il s'agit donc d'un mouvement anti-environnemental, le BBB, avec le succès politique en 2023. Il s'agit d'un mouvement contre les réglementations gouvernementales pour restreindre les émissions d'azote. Les protagonistes sont l'industrie agricole qui a commencé un mouvement politique réussi en 2023. En faveur des réglementations plus strictes, certains groupes politiques et mouvements tels que Friends of the Earth (Pays-Bas) et Greenpeace.
¿Est-ce que vous considérez que ce conflit représente un succès pour la justice environnementale ?Pas sur
Expliquez brièvement:Comme les industries touchées par les politiques néerlandaises en azote souffrent en vertu des réglementations du gouvernement, mais sont en même temps responsables de la dégradation de l'environnement, il est difficile de dire si la justice environnementale est signifiée dans le cas où les exigences des groupes environnementaux ou agraires sont satisfaits. Je suis enclin à dire que les réglementations plus strictes servent la justice environnementale en général mais à un coût pour les agriculteurs.
Sources et documentation
Législation et textes juridiques pertinentes et liés au conflit

Nitrogen law ('Stikstofwet') as an adaptation of the law of nitrogen reduction and nature protection
[click to view]

[2] Schaart, E. 02/10/2019. The Netherlands struggles with nitrogen headache. Politico.
[click to view]

[3] Van Halm, I. 16/08/2022. The Dutch nitrogen crisis can’t be solved without drastic change. Energy Monitor.
[click to view]

[4] Aanpak stikstof. n.d. Het stikstofprobleem.
[click to view]

[8] Mathiesen, K. 09/03/2023. Politico.
[click to view]

[9] n.a. 30/10/2019. 26 arrestaties op dag van bouwprotest, veel files op de snelwegen. NOS.
[click to view]

[10] n.a. Violent farmer protests in the Netherlands. 05/07/2022. Euro Topics.
[click to view]

[12] Voerman, G. & De Jonge, L. 24/04/2023. De BoerBurgerBeweging: een agrarische belangenpartij met populistische trekjes. Montesquieu Instituut.
[click to view]

[13] n.a. 17/03/2023. BBB nu in alle provincies de grootste partij geworden. NOS.
[click to view]

[15] Symons, A. 03/05/2023. Dutch farmers could be paid to close their livestock farms under new scheme. Euronews.
[click to view]

Médias d'intérêt - liens vers des vidéos, des campagnes, des réseaux sociaux

[1] WWF. 04/10/2019. Benut stikstofcrisis als kans voor natuur en àlle Nederlanders. WWF.
[click to view]

[5] Milieudefensie. n.d. Stikstof. Milieudefensie.
[click to view]

[6] RIVM. n.d. Stikstof. RIVM.
[click to view]

[7] Aanpak Stikstof. n.d. Tijdlijn.
[click to view]

[11] Lubach, A. 20/10/2019. Farmers and the Nitrogen Problem. Youtube.
[click to view]

[14] n.a. 14/09/2021. Greenpeace activist.0en op dak Tweede Kamer vanwege stifstof. BNN VARA.
[click to view]

[16] CN. n.d. Gevolgen krimp veestapel voor werknemers in agrarische sector. CN.
[click to view]

Méta-informations
Dernière actualisation27/05/2023
ID du conflit:6352
Commentaires
Legal notice / Aviso legal
We use cookies for statistical purposes and to improve our services. By clicking "Accept cookies" you consent to place cookies when visiting the website. For more information, and to find out how to change the configuration of cookies, please read our cookie policy. Utilizamos cookies para realizar el análisis de la navegación de los usuarios y mejorar nuestros servicios. Al pulsar "Accept cookies" consiente dichas cookies. Puede obtener más información, o bien conocer cómo cambiar la configuración, pulsando en más información.